FR/
Camille Degeye est née en 1990 en banlieue parisienne. Elle vit et travaille à Paris.

Diplômée du master Réalisation et Création de l’Université Paris 8, elle intègre en 2013 les collectifs et laboratoires artisanaux l’Etna et L’Abominable où elle se forme en autodidacte au travail du cinéma argentique.
Le cinéma de Camille se concentre sur le basculement entre le narratif et l’onirique, s’abandonnant au réel dans des dimensions souvent fantomatiques et obscures. Son travail sur la pellicule participe à mettre en avant cette fragilité, dans une quête par l’intime d’une mémoire collective et politique.

« La matière première du quatrième court métrage de Camille Degeye (Journey through a body) est la pellicule 16mm et, dans la chimie de cet objet hybride, la grâce et la colère dominent. Son geste à la structure très nette travaille l’intime dans un alliage délicat de douceur et de tranchant. Scindé en deux parties qui convoquent chacune différents langages et outils de cinéma, l’ensemble, d’une justesse déroutante, démontre une cohérence exemplaire entre la forme et le fond » (Cloé Tralci, Janvier 2020)


EN /
Camille Degeye is born in 1990 in France. She lives and works in Paris.

She’s graduated from a professional master in cinematographic creation and she’s a member of Etna and L’Abominable, both artists collectives where she developed her practice of artisanal filmmaking.
Camille's cinema focuses on the switch between narrative and dreamlike, surrendering to reality in often ghostly and obscure dimensions. Her work on film contributes to highlighting this fragility, in a quest for a collective and political memory.

“The raw material of the Camille Degeye's fourth short film (Journey through a body) is 16mm film and, in the chemistry of this hybrid object, grace and anger dominate. In a with a very clear structure, her gesture works with the intimate in a delicate alloy of softness and sharpness. Divided into two parts, each of which summons different languages and cinema tools, the whole, in a bewildering accuracy, demonstrates an exemplary coherence between form and content” (Cloé Tralci, January 2020)